Quel est le lien entre la Kinésiologie et le Yoga?

  • par

Rappel sur : La kinésiologie, c'est quoi?

 La kinésiologie holistique est une écoute attentive et un dialogue thérapeutique avec le corps du patient, qui permet de détecter la cause prioritaire du stress pouvant provenir de diverses sources (physiques, émotionnelles, chimiques, énergétiques, karmiques). Le corps parle au nom du subconscient de la personne et permet de faire prendre conscience de certains blocages. L’objectif est de stimuler les mécanismes physiologiques de régulation, d’activation et d’adaptation nécessaires à l’individu pour atteindre un état de santé optimal. 

Lors d’une séance on tâche de comprendre pourquoi le mal-être, le blocage s’est installé en prenant en compte tout l’univers du patient, ses ressentis, ses habitudes, ses antécédents. Nous sommes là pour aider le patient à retrouver son équilibre et que celui-ci soit pérenne.

On s’aperçoit sans cesse des capacités infinies de cette incroyable « machine » qu’est notre corps il tient qu’à nous de savoir l’écouter, reconnaitre les signes qu’il nous envoie. Être à l’écoute de soi-même pour être acteur de notre santé et de notre bien-être.

Comment ai-je découvert le yoga?

J’ai commencé le yoga il y a quelques années… très stressée par mon travail de l’époque j’avais souvent mal partout. Je n’avais jamais beaucoup de temps pour moi et le temps que j’avais pour le sport en général je le dédiais à aller courir en extérieur… et très souvent comme j’étais prise entre deux réunions ou que j’y allais le matin aux aurores, je ne prenait pas le temps de m’étirer (la cata !!!).

Ce n’était donc pas gagné de commencer le yoga avec une flexibilité semblable à celle d’un chêne et ma nature plutôt hyperactive et à « avoir la bougeotte ». Je me suis mise au yoga petit à petit et au fur à mesure des pratiques, je me suis rendue compte de tous les bienfaits que le yoga m’apportait ; autant physique que psychique et surtout un bien être qui durait plusieurs jours !

J’ai franchi le pas ensuite en décidant de me former en Hatha Yoga à l’ashram de yoga Sivananda afin de mieux comprendre les alignements dans les asanas, la façon de construire une séance, les liens entre posture et anatomie et l’histoire millénaire du yoga ! Cette formation a été pour moi une révélation, j’avais l’impression que c’était vraiment fait pour moi (et pourtant j’étais loin d’être  la plus souple ni la plus parfaite en terme de posture !) … Mais c’était bien au delà de ça. Le yoga me permettait d’exprimer par mon corps physique des pensées, des maux du corps émotionnel et mental. 

 

Je retrouvais la globalité, l’art de construire une séance en prenant en compte le corps entier, tout comme en kinésiologie et ce dans tous les plans de l’espace. En yoga on utilise également des mudras (position des mains particulières) qui visent des objectifs spécifiques de canalisation du flux d’énergie de votre corps, certains de ces mudras sont aussi utilisés en kinésiologie, autre clin d’œil énorme et symbole de connexion entre ces deux disciplines de connaissance de Soi. Éternelle élève, je continue en permanence à me former en yoga et en kinésiologie c’est tellement enrichissant ! Et je continue à trouver énormément de bénéfices à concilier yoga et kinésiologie. 

Pourquoi kinésiologie et yoga sont complémentaires?

En règle générale, je dirais même que les yogis sont peut-être moins souvent sur ma table de kinésiologie. Globalement, j’ai l’impression que la pratique régulière permet de préserver un certain équilibre, autorégulation. De plus, la connaissance et l’écoute de leur corps leur permet de vite se rendre compte que quelque chose ne va pas ; ils viennent me voir avant d’être dans un état de douleur aiguë ou de souffrance émotionnelle.


Le yoga  permet de prendre conscience de son corps et de la position de celui-ci dans l’espace (c’est la proprioception), plus que d’en prendre conscience il permet également d’accepter son corps, sans jugements. Quand on fait un cours de yoga notre corps forme une équipe avec nous même, c’est notre meilleur ami, on doit lui envoyer de la bienveillance et de la gratitude à chaque instant. Cela peut paraître évident mais avant de pratiquer le yoga je ne me sentais pas si unie à mon corps, je l’utilisais plus comme un véhicule que comme un partenaire. 

Le yoga nous aide à respirer correctement avec les exercices de pranayama et la respiration consciente tout au long du cours. Avec les charges de stress que nous supportons au quotidien la respiration est notre meilleure alliée. Nous permettant d’influer sur notre système nerveux (via la diminution de la fréquence cardiaque, ce qui a un effet calmant) et sur le diaphragme (principal muscle respiratoire souvent en tension chez la plupart d’entre nous). 

Les postures ou asanas permettent, grâce au mouvement des différentes articulations du corps accompagné par la respiration, d’entretenir notre mobilité et améliore notre souplesse. En yoga, il y a une notion d’alignements, mis en place pour une certaine homogénéité de la pratique et sécurité des pratiquants. Je pense tout de même qu’il est primordial d’être conscient que nous sommes tous différents (anatomiquement mais aussi dans notre histoire) et qu’un même placement ne conviendra pas à tous ! L’important est d’être à l’écoute de ses sensations et de ses limites, de garder en tête que les postures doivent s’adapter à nous et non l’inverse.

À travers la pratique de tous ces mouvements on cherche à calmer le mental (arriver à laisser nos préoccupations de la journée !), à se reconnecter à nous même, à ressentir. On peut aussi ajouter la sécrétion d’endorphine hormone du plaisir, qui a aussi un effet analgésique (diminution de la douleur). On lâche prise. 

 

Voilà quelques exemples mais il y en a encore de nombreux autres, plus on pratique plus on en découvre. Surtout faites-vous confiance et faites confiance à votre corps, il vous dira ce dont vous avez besoin ! 


Belle lecture, Julie 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Responsable: Julie Saint-Yrieix
Finalidad: La finalidad de la recogida y tratamiento de los datos personales que te solicito es para gestionar la consulta que realizas en este blog.
Legitimación: Tu consentimiento explícito de que quieres recibir esta información
Destinatarios: Los datos que me facilitas están en mi servidor de web y email OVH y en los servidores de Google Drive, todos ellos que cumplen con la RGPD
Derechos: Podrás ejercer tus derechos de acceso, rectificación, limitación y suprimir los datos en info@reconocerterapia.com así como el derecho a presentar una reclamación ante una autoridad de control.